La Semaine d’études «Biologie et médecine» de Science et jeunesse aurait dû se dérouler au printemps 2021 mais a dû être reportée en hiver en raison de la pandémie. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que 40 étudiant·e·s ont plongé, du 7 au 12 novembre 2021, dans le monde passionnant de la recherche en biologie et en médecine.

Des expert·e·s des Universités de Berne, Genève et Zurich ainsi que de l’EPFL ont accompagné les participant·e·s qui ont planché sur 23 projets différents. Les thématiques abordées étaient plurielles: de l’étude du métabolisme cellulaire des cellules cancéreuses à l’animation de molécules chimiques grâce à un casque de réalité virtuelle, en passant par l’étude de l’activité cérébrale durant le sommeil. Les participant·e·s se sont investi·e·s avec une motivation supérieure à la moyenne. La bonne ambiance était au rendez-vous, malgré la quantité de travail et le port du masque.

Semaines d’études pour les jeunes

L’offre s’adresse aux jeunes de 16 à 20 ans vivant en Suisse ou au Liechtenstein et étant en cours d’études en degré secondaire II: lycée/collège/gymnase/ECG ou formation professionnelle.

Après une semaine intensive, les jeunes ont présenté publiquement les fruits de leurs recherches à l’Université de Zurich à travers une conférence et une présentation d’un poster.

Les résultats de ces projets (et ceux des autres Semaines d’études) peuvent être consultés dans les rapports finaux

Testimonials

“I had such an amazing week. The people that were in my group were all incredibly nice and the people at the lab were all very helpful. This week has made me consider if I want to do a PhD myself. I made so many new friends and learnt so much and I want to thank you for giving me the opportunity to do so.” Julia Cope, Université de Berne

“You meet great people that have the same interests as you, you have access to the best scientific laboratory material and you get to know a lot of people within the university, too.” Numa Maggio,  Université de Genève

“A pleasent but brief insight in the world of research. I came in with a lot of questions and ultimately left with more. I of course see this as a positive aspect because it left me to think even deeper about my career choices.” Martin Nestorovski, EPFL 

“It was amazing to be able to do hand on experiments that contribute to somebody’s work.  The motivation of everybody to explain and answer all our questions was great to get an insight into their field.  I would definitely participate in the week again.” Jasmine Kofmehl, Université de Zurich